françaisenglish

Europan 9Andenne

Lauréat

ANAMORPHOSE DU PAYSAGE
Boris BOUCHET
associés: Jérôme LAFOND, Yvan OKOTNIKOFF, Thomas NOUAILLER

cliquer ici pour télécharger le projet en format pdf

Définition de l’approche paysagère

Ce projet crée un motif « urbain » entre le quai de Meuse et le quai de la voie ferrée. Il interprète les caractéristiques paysagères du site et harmonise les espaces publics et les espaces privés en utilisant les contrastes de la nature et de la pierre.
Cette nature habitée se base sur une topographie artificielle et harmonieuse mêlant végétation interstitielle et ripisilves desquels découle le principe de jardin sylvestre.

Ce projet propose une urbanisation artificielle du terrain initial reposant sur une interprétation des caractéristiques paysagères du site :

Articulation du plan masse

Il propose ensuite une sorte de composition de pièces de puzzle associant systématiquement une parcelle de sol à une limite bâtie. Ce principe permet de garantir :

Il propose enfin un mode de vie et d’habiter original : chaque type de logement offre en effet

Autant de propositions qui permettent d’engager une discussion constructive sur les thèmes de l’adaptation, de la négociation et/ou de l’appropriation du projet au cours du temps.


Projet cité

SHELVES
Elena PRIETO PALACIOS
associé: Constantino HURTADO MINGO
contributeur : Hector JIMENEZ ALVAREZ

cliquer ici pour télécharger le projet en format pdf

Le projet « Shelves », spectaculaire dans son rendu et sa proposition ne résout pas la problématique principale du concours qui est celle des flux et occupations autour de la gare d’Andenne. Des interventions difficilement lisibles sont suggérées sur le plan masse sans apporter aucune réponse, ni idée particulière.

Le projet prend le parti radical d’occuper (voire sur-occuper) le front de Meuse. En répondant aux éléments forts du site, la Meuse, l’île, … et l’énorme quai bétonné par une quatrième linéarité (celle de l’ « étagère habitée »), le projet adopte une position forte et extrémiste qui a le mérite d’interroger la ville sur l’appréhension et la gestion de son territoire.

Ce système condensé, multiprogrammatique permet de dégager un grand espace vert assigné aux activités récréatives, sociales, expérimentales et culturelles qui s’égrainent depuis la gare vers les rives de la Meuse.

La perméabilité de l’ « étagère » permet la continuité de cet espace vert jusqu’au quai de Meuse, qui est judicieusement complété par un système de pontons accostés qui permettent aux habitants d’accéder à l’eau.

Le projet difficilement envisageable dans sa réalité malgré les techniques constructives et d’autogestions proposées, interroge cependant Andenne sur ses choix d’avenir.