françaisenglish

Europan 11Marche-en-Famenne

Projet lauréat : SV751 - L'espace de rencontre

Auteurs de projet :

Anca Diana POPESCU, architecte, Roumanie

Sorin Vladimir POPESCU, architecte, Roumanie

  E11MarcheSV751_1 E11MarcheSV751_2 E11MarcheSV751_3

Commentaire du jury :

Les maisons proposées se disposent astucieusement, ce qui permet de réaliser un espace de transition élégant entre le boulevard et la rue en contre bas.

Le concepteur tire un parti maximum d’une parcelle à la géométrie étroite, difficile à aménager.

Il crée une dynamique du front bâti par l’alignement de quatre maisons sur le boulevard et le retrait des deux dernières maisons alignées sur la rue.

L’échelle des six maisons est en parfaite harmonie avec les édifices existants.

Un travail judicieux des pleins et des vides, la géométrie des maisons et des espaces interstitiels permettent d’identifier chacune des six maisons qui se développent sur trois niveaux, tout en les rendant solidaires entre elles et avec le bâti environnant.

La disposition originale des logements permet de dégager des terrasses privatisées verdurées.

La disposition astucieuse dans la parcelle tire parti de l’alignement rectiligne de la rue des Religieuses et des ondulations du boulevard.

Le concepteur prévoit deux façades principales qui tiennent compte de l’étroitesse de la parcelle.

L’utilisation généralisée du bois augmente la qualité d’ensemble. 


Projet cité : ICO51 - Level crossing

Auteurs de projet :

Olivier GOFFIN, architecte, Belgique

Aurélie MAES, architecte, Belgique

Jérémy PLATEAU, architecte, Belgique

Collaborateur :

Loïc HERMANT, architecte, Belgique

E11MarcheIC051_1 E11MarcheIC051_2 E11MarcheIC051_3

Commentaire du jury :

La qualité principale du projet est son échelle adaptée au site, en bordure du futur boulevard urbain entre le quartier Ouest et le cœur ancien.

Le projet mêle à la fois espace public, équipement et habitat.

L’échelle modeste de l’architecture côté carrefour permet à la fois une pratique humaine de l’espace public tout en favorisant le lien visuel avec le centre historique.

Le projet propose une gradation de hauteurs rattrapant en douceur le bâti existant.

L’ensemble n’accentue pas la coupure de la ville, mais accompagne le projet du boulevard urbain dans sa volonté de réunifier.

L’architecture résolument contemporaine est trop en contraste avec le bâti existant.